1980 à 1989 !

BIENVENUE SUR 1980.FR – LES ANNÉES VINTAGE

SÉRIES TV U.S

K2000 (Knight Rider)

Synopsis

Article détaillé : KITT.
K 2000 (Knight Rider) est une série télévisée américaine, en 90 épisodes de 45 minutes, créée par Glen A. Larson et diffusée entre le 26 septembre 1982 et le4 avril 1986 sur le réseau NBC.

Cette série met en scène les aventures de Michael Knight, un aventurier des temps modernes et de sa voiture perfectionnée équipée d’un ordinateur intégré et dotée d’intelligence artificielle.

Dans l’épisode pilote, un policier du nom de Michael Long se fait tirer dessus par Tanya Walker (Phyllis Davis) qui le blesse gravement à la tête. La F.L.A.G. (Foundation for Law And Government), F.L.E.G en français (Fondation pour la loi et le gouvernement), prend en charge ses soins médicaux. Il s’agit d’une organisation privée, fondée par un milliardaire en fin de vie (Wilton Knight, joué par Richard Basehart), dont la mission est de lutter contre le crime. Michael Long est officiellement déclaré mort. Il se remet après plusieurs opérations, dont une de chirurgie plastique où son visage est façonné à l’image de celui du fils de Wilton Knight, Garth Knight, un criminel psychopathe en froid avec son père (nous le comprendrons lors de l’épisode Goliath). Michael Long devient alors un combattant du crime sous le nom de Michael Knight. Il est aidé dans cette mission d’une voiture nommée KITT (acronyme de Knight Industries Two Thousand).

La voiture est contrôlée par une intelligence artificielle, qui est suffisamment développée pour se conduire, réfléchir et parler comme un être humain. De plus, la voiture est résistante aux tirs de toutes les armes connues grâce à son « armure moléculaire ». Son moteur lui permet de rouler très vite (200 Mph, soit 320 km/h et 300 Mph, soit 480 km/h pour la dernière saison). Elle est dotée de nombreux autres gadgets : elle peut par exemple sauter par-dessus des obstacles ou des précipices grâce au Turbo Boost, éjecter ses occupants à ou contre leur gré ou encore limiter ses émissions sonores grâce au Silent Mode.


TONNERRE MÉCANIQUE (Street Hawk)

Tonnerre mécanique est une série télévisée américaine en 13 épisodes, le pilote de 72 minutes et 12 épisodes de 47 minutes, créée par Robert Wolterstorff, Paul Belous et Bruce Lansbury et diffusée entre le 4 janvier 1985 et le 16 mai 1985 sur ABC. En France, la série a été diffusée à partir du 25 avril 1986 surLa Cinq

Synopsis

Jesse Mach est un officier de police passionné de moto. Ses talents de cascadeur ont été remarqués par Norman Tuttle, ingénieur travaillant pour le gouvernement fédéral, qui a mis au point une moto extrêmement sophistiquée, le « tonnerre mécanique ». La moto doit être utilisée secrètement dans des situations de crime pour aider la police. L’engagement de Norman fait à Jesse est un engagement pour la vie avec obligation de garder son identité secrète quand il conduit le tonnerre mécanique. Il sera l’unique pilote de cette machine qui peut aussi bien franchir trente mètres dans les airs qu’attaquer et neutraliser l’ennemi grâce à un système de rayons laser et atteindre les 500 km/h. Le tout suivi de près par Norman qui, depuis un ordinateur central, contrôle les fonctions techniques du tonnerre mécanique et avertit Jesse du danger. Tous deux, dont les caractères sont si différents, vont apprendre à se connaître et former une étonnante équipe… les criminels n’ont qu’à bien se tenir !

SUPERCOPTER (AIRWOLF)

Supercopter (Airwolf) est une série télévisée américaine en 80 épisodes de 50 minutes créée par Donald P. Bellisario et diffusée entre le 22 janvier 1984 et le29 mars 1986 sur le réseau CBS puis entre le 23 janvier 1987 et le 7 août 1987 sur USA Network.

Synopsis

Le personnage principal de la série est Stringfellow Hawke (joué par Jan-Michael Vincent), un solitaire qui vit dans une cabane au milieu des montagnes, avec pour seule compagnie son chien Ted. Il possède une collection de tableaux inestimables (on aperçoit entre autre « l’Autoportrait à l’oreille bandée » de Vincent Van Gogh), héritage de sa famille, ainsi qu’un violoncelle Stradivarius. Son seul ami est Dominic Santini (joué par Ernest Borgnine). Santini possède une compagnie d’hélicoptères, Santini Air, spécialisée dans les cascades de films hollywoodiens.

Hawke était un pilote d’essai de Supercopter, un prototype unique d’hélicoptère militaire, capable d’atteindre des vitesses supersoniques. Construit par la F.i.r.m. (ou l’Agence), société proche de la CIA, il est volé par son créateur, le docteur Charles Henry Moffet, qui veut le vendre à la Libye. Hawke est alors appelé par un homme nommé Archangel, qui dirige l’Agence, pour retrouver Supercopter.

Hawke, aidé de Santini, récupère l’appareil, mais refuse de le rendre. Ils cachent l’hélicoptère dans un volcan éteint de Monument Valley. Ils accomplissent des missions ponctuelles pour la CIA, en échange la CIA doit aider Hawke à retrouver son frère disparu durant la guerre du Viêt Nam.

Dans la deuxième saison, Caitlin O’Shannessy (jouée par Jean Bruce Scott) fait son apparition. Elle travaille pour Santini Air et sert de pilote de remplacement pour Supercopter.

Au bout de plusieurs années (au début de la saison 4), il finit par retrouver son frère Saint John, qui prend sa place aux commandes de Supercopter puisque Dominic meurt dans l’explosion de l’hélicoptère de Santini Air, lors d’un attentat perpétré contre Stringfellow. Stringfellow décide de laisser son frère utiliser Supercopter.

L’AGENCE TOUS RISQUES

L’Agence tous risques (en anglais, The A-Team) est une série télévisée américaine en 98 épisodes de 45 minutes, créée par Frank Lupo et Stephen J. Cannell et diffusée entre le 23 janvier 1983 et le 8 mars 1987 sur le réseau NBC. En France, la série a été diffusée à partir du 1er juillet 1984 sur TF1.

Synopsis

Pendant la guerre du Viêt Nam, le chef hiérarchique de l’Agence tout risque, le général Morrison, leur a donné l’ordre de voler la banque de Hanoï afin de précipiter la fin de la guerre. La mission est un succès, mais quatre jours après la fin de la guerre, ils retrouvent le général assassiné par les Viet Cong, le quartier général étant entièrement brûlé. Par conséquent, aucune preuve indiquant que l’Agence tous risques agissait sur ordre n’existe. Les membres passent alors devant une cour de justice militaire, celle-ci les condamnant à la prison. Incarcérés aux États-Unis, ils s’évadent rapidement et mènent désormais une vie de mercenaires au service « de la veuve et de l’orphelin », combattant les injustices locales.

V est un ensemble de séries télévisées américaines de science-fiction, constitué d’une première minisérie éponyme en 2 parties de 100 minutes environ, d’une seconde minisérie V : La Bataille finale (V: The Final Battle) en 3 épisodes de 90 minutes, ainsi que d’une saison avortée de 19 épisodes de 48 minutes, souvent nommée V : La série (V: The Series).

La minisérie originelle (parfois retitrée V: The Original Miniseries) a été créée, écrite et réalisée par Kenneth Johnson et diffusée les 1er et 2 mai 1983 sur le réseauNBC. Sa suite directe, La Bataille finale (réalisée après le retrait de Kenneth Johnson du projet), a été diffusée du 6 au 8 mai 1984. À l’origine, La Bataille finale devait – comme son nom l’indique – mettre un terme à l’histoire de V. Devant le succès rencontré par cette suite, une série hebdomadaire fut alors commandée.

En France, les miniséries ont été diffusées à partir du 9 septembre 1985 sur Antenne 2. Puis la série de 45 minutes dès le 6 juin 1987 toujours sur Antenne 2. Les miniséries seules ont été rediffusées à partir du 25 novembre 1989 sur La Cinq puis l’ensemble des séries à nouveau sur La Cinq en 1991.

Première mini-série : V

Alors que le journaliste Mike Donovan filme des soldats en plein combat au Salvador, apparaissent d’un coup dans le ciel, là et à de nombreux endroits du globe, de gigantesques ovnis (qui seront dénommés par la suite « vaisseaux-mères ») venus du système Sirius situé à 8,6 années-lumière du système solaire. Après être entrés pour la première fois en contact par émission radio, à la suite d’un compte à rebours, ils conviennent d’un premier contact direct avec le secrétaire général de l’ONU. Ces extraterrestres semblent avoir forme humaine et déclarent être venus en paix, s’installant peu à peu au milieu de la population. Ils déclarent vouloir partager leurs connaissances en échange de produits chimiques terrestres censés régler leurs problèmes environnementaux sur Sirius (« bien plus graves » que les nôtres). Mais leurs intentions sont tout autres…
En effet, les visiteurs pompent en secret toute l’eau de la Terre. De plus, ce sont des lézards (que l’on peut aussi nommer « reptiliens » ou reptiles humanoïdes) qui considèrent les humains comme de la nourriture. Aussi veulent-ils remplir leur garde-manger de millions de terriens (entre autres). Peu à peu une organisation secrète de résistants, avec en tête Mike Donovan et le Dr Julie Parrish, aidée par des soldats visiteurs rebelles (« la cinquième colonne »), s’organise pour un combat de titans. Combat qui est loin d’être gagné car Diana, officier de haut rang dans l’armée des envahisseurs, veut à tout prix anéantir l’humanité.

DEUX FLICS A MIAMI (MIAMI VICE)

Deux flics à Miami (Miami Vice) est une série télévisée américaine en 108 épisodes de 52 minutes et trois épisodes de 90 minutes, créée par Anthony Yerkovich et produite par Michael Mann pour le réseau américain NBC. Elle met en scène les comédiens Don Johnson et Philip Michael Thomas dans la peau de deux inspecteurs de laMetro-Dade County Police Department. Écrite par Yerkovich, avec comme cahier des charges du directeur des divertissements de la chaîne une « série de MTV cops »,Deux flics à Miami se différencie des autres séries policières par une mise en scène faisant constamment référence à la culture et à la musique New Wave des années 1980.

Synopsis

Miami Vice met en scène Sonny Crockett et Ricardo Tubbs, deux inspecteurs du département du crime organisé (OCB) de la police de Miami, la Metro-Dade Police Department, agissant le plus souvent en civil et sous couverture, utilisant de fausses identités dans le cadre de leurs enquêtes. Crockett, un ancien footballeur américain ayant mis fin à sa carrière à la suite d’une blessure entre en 1974, à son retour de la guerre du Vietnam, dans la police de Miami. Tubbs, un policier ayant quitté New York pour Miami à la recherche de l’assassin de son frère, s’engage au Metro-Dade et devient le partenaire permanent de Crockett1. Ils sont sous les ordres du lieutenant Martin Castillo, ancien agent de la Drug Enforcement Administration au Vietnam, un homme taciturne et vivant reclus2.

Le scénario joue sur le contraste entre les deux collègues, tant au niveau du caractère que du physique (Crockett est Blanc, Tubbs Noir). La plupart des affaires qu’ils ont à traiter sont liées, comme le titre de la série l’indique (Miami Vice, le « vice de Miami » en français), au trafic de drogue international en provenance d’Amérique latine1 et à la prostitution. Les enquêtes se concluent couramment par des échanges de tirs d’armes à feu et les criminels sont souvent tués avant de pouvoir être interpellés.

Publicités
%d blogueurs aiment cette page :